De l'éclosion au développement

Accompagner les belles idées

L'efficacité au service du sens

Dans une société en panne de projet, face aux enjeux humains et écologiques, nous sommes nombreux/ses à plonger les mains dans la glaise, à mettre notre énergie et nos journées à l'invention d'un nouveau modèle économique, social et environnemental.


Idées concrètes et talents ne manquent pas. Mais de l'éclosion au développement, les obstacles demeurent innombrables. Concevoir, mettre en oeuvre et développer un projet individuel, associatif, marchand requiert une palette de savoir-faire et de métiers : créativité, structuration, monétisation, communication, financements. L'efficacité doit être au coeur, sans jamais perdre de vue l'éthique fondatrice.


Pendant 12 ans, j'ai mis ma fibre entrepreneuriale au service de ma passion du journalisme et de mes convictions citoyennes. De cette aventure individuelle et collective est né un journal numérique et papier - Terra eco - reconnu pour son professionnalisme et sa longévité. Aujourd'hui, je propose les compétences et expériences acquises au cours de ces belles années, à celles et ceux qui entreprennent avec un grand "E".


Les projets que j'accompagne se caractérisent par un point commun : développer un modèle économique au service de l'humain. Si je reste ouvert à toute aventure, ces projets relèvent avant tout de mes univers de prédilection :


1. Accompagnement de créateurs et dirigeants (transition écologique, numérique, citoyenne)

Entreprendre pour changer le monde, c'est un peu comme gravir l'Everest... plusieurs fois. Le chemin est aussi passionnant et prometteur, que tortueux et escarpé. Mieux vaut partir averti et équipé.

Au menu : structuration de projet, choix de gouvernance, options de développement, étude de la palette des financements, travail sur les pistes de monétisation, stratégie de communication, création de communautés actives. Le tout, en activant les leviers du numérique et des réseaux.


2. Conférences, débats, colloques

- conférencier sur les thèmes de la transition économique, écologique et sociale (nouvelle économie, transition énergétique, mobilisations citoyennes, etc.) ;

- animateur de tables rondes et colloques ;

- assistance à la programmation d'événements.


3. Édition / presse

Contrairement aux idées reçues, il n'a jamais été aussi facile de créer un titre de presse en France. D'un côté, les revenus globaux de la presse payante (numérique et papier) ont chuté de plus de 21% entre 2000 et 2013. De l'autre, les statistiques professionnelles enregistrent dans le même temps une augmentation de plus de 14% du nombre de titres en circulation (source DGMIC). Moins de revenus pour davantage de titres : la difficulté n'est pas de créer, mais de durer. Dans ce contexte, quels qu'en soient les supports et formats - numérique et/ou papier, texte, vidéo, motion design, etc. - un projet éditorial tire sa force de ce qu'il est reconnaissable entre tant d'autres.

Dans les phases de stratégie, conception, production, les éditeurs doivent mettre les supports et les outils au service du message. Sur les thématiques citoyennes/sociétales/culturelles, je propose un regard et des méthodes concrètes pour :

- concevoir et produire des produits éditoriaux et de contenus (journal, éditions spéciales, livres, conférences, expos, événements) ;

- monétiser ces produits, diversifier les sources de revenus (en incluant le crowdfunding) ;

- travailler à des stratégies d'abonnement et/ou de don ;

- plus généralement, provoquer/accompagner la transition numérique.


Faisons connaissance

Vous pouvez découvrir mon parcours sur Linkedin et Doyoubuzz. Je partage quelques découvertes et humeurs sur mes pages Twitter et Facebook. L'aventure Terra eco m'a laissé un peu de temps pour écrire : vous pouvez consulter articles et éditos par ici, et notes de blog par là.

Je suis à votre disposition pour de plus amples informations : le formulaire de contact ci-dessous atterrit directement dans ma boîte courriel. A bientôt, donc.

A PROPOS D'ANDROÏDES ET DE MOUTONS

Que viennent faire ces créatures dans cette page ? Pourquoi ce nom "Androids & Sheep" ? Et pourquoi en anglais, je vous prie ?

Ceci se veut un clin d'oeil à un immense écrivain, Philip K. Dick, auteur, entre autres belles choses, de Do Androids Dream of Electric Sheep ? Ce roman a lui-même inspiré un monument du cinéma : Blade Runner, de Ridley Scott. C'est en découvrant ce film, il y a vingt ans, que je suis remonté à la source de Philip K. Dick, que je ne peux que recommander (Ubik, L'oeil dans le ciel, La Maître du haut château, Glissement de temps sur Mars, etc.). 

Dépeint comme visionnaire mais aussi, il faut bien le dire, victime de paranoïa aiguë, Philip K. Dick avait projeté notre humanité dans des mondes ultra-fliqués, en proie aux désastres écologiques. Dans ces sociétés imaginaires malades, où triomphe l'individualisme, la figure des androïdes en deviendrait réconfortante.

Les fulgurances sixties de Philip K. Dick ont, sur bien des aspects, été dépassées par la réalité. Mais il n'y a pas de fatalité. L'avenir est ce que nous déciderons d'en faire. Alors, pour celles et ceux en qui ce message résonne, l'enjeu consiste à défricher, avec enthousiasme et méthode, pour maintenir notre humanité intacte, pour nous et pour ceux à qui nous transmettrons le flambeau. Il est encore permis de rêver... et de compter paisiblement les moutons.